Avez-vous déjà entendu quelqu’un dire « Ça ne sert à rien de recycler, tout aboutit au dépotoir de toute façon » ?

C’est faux ! Au Québec, il y a 27 centres de tri. Le Québec est la province où l’on récupère le plus parmi les autres au Canada avec une moyenne de 81 kg par habitant par année.

Éco-citoyens s’est rendu à Terrebonne hier, dans le cadre des portes ouvertes de la semaine de Réduction de déchets, pour visiter le centre de tri Tricentris.

Chaque année, juste au centre de Terrebonne, c’est 90 000 tonnes de matières recyclables qui peuvent y être traitées. Depuis son ouverture en 20o7, c’est 2 millions de tonnes de matières recyclables qui ont été détournées des sites d’enfouissement. Juste pour les bouteilles de plastique, c’est environ 8 ballots par jour qui sont empaquetées, 1 ballot pèse environ trois quart de tonnes. Chaque jour, c’est environ 180 camions de recyclage qui déchargent leur contenu provenant de plusieurs villes de la couronne nord, de l’île de Montréal en plus de la ville de Laval. La plupart des matières récupérées au centre de tri sont vendues à des entreprises québécoises qui réutilisent celles-ci. Le camion de recyclage qui arrive au centre de tri est déchargé et il faut 15 minutes aux matières pour arriver à la toute fin du processus de triage où elles sont mise en ballots selon chaque catégories de matières. Étonnant n’est-ce pas ?

 

Bien recycler

C’est environ 15 % des matières qui sont mis au recyclage qui aurait dû être mises dans les poubelles et là est un problème. Il faut absolument prendre soin de recycler convenablement. Un détritus qui aurait dû être mis aux ordures peut contaminer une bonne quantité de papier et carton qui était vouée au départ à être recyclée. Un pot de yogourt à moitié vide, une  bouteille de jus encore au trois quart ou même une couche ne devraient pas se retrouver au recyclage. En 2017, dans les centre de tri Tricentris, c’est 2 tonnes de bonbonnes de propane, 4,8 tonnes de batteries de voitures et d’outils et de piles, 1300 pneus et 141 tonnes de bois qui ont été envoyées au recyclage alors qu’ils auraient dus être envoyés aux divers éco-centres des municipalités.

Ainsi, comme citoyen nous devons bien recycler et surtout recycler les bonnes choses en plus. Au fond, en plus de bien recycler, réduire notre consommation d’emballage ou de ceux qui finissent aux sites d’enfouissement est la formule la plus prometteuse dans l’avenir de la gestion de nos déchets.