Deuxième partie de 3 articles, portant sur la mobilité durable et la qualité des cours d’eau

Dans le but de mieux informer les citoyens sur les enjeux environnementaux de la ville, le regroupement Éco-Citoyens Chambly a invité les candidates à la Mairie de l’élection 2021 à répondre à un court questionnaire. L’objectif est de mieux détailler la vision et le programme des candidates et ainsi de familiariser les citoyens avec les options à leur portée pour le vote du 7 novembre 2021.

Les réponses aux questions présentées ci-dessous sont les transcriptions exactes des réponses des candidates à la mairie, aucune modification ou coupure n’a été réalisée.

Enjeu #3 : Mobilité durable

Mise en contexte : Le transport est un enjeu qui touche particulièrement notre région. Avec la circulation automobile qui s’intensifie depuis plusieurs années, la refonte de la desserte d’EXO et l’arrivée du REM, la ville connaît et connaîtra de nombreux changements dans les prochaines années. La mobilité durable, c’est une utilisation accrue des transports en commun, du covoiturage, des transports actifs (marche, vélo, transports électriques légers) et du transport électrique.

Question : Candidate, qu’allez-vous faire pour fluidifier le transport interurbain et encourager la mobilité durable dans la région?

Julie Daigneault
Le transport, la mobilité, c’est l’enjeu de l’heure!

Nous réaliserons en concertation avec la population un plan de mobilité durable qui permettra de mettre en application des mesures garantissant aux citoyens un accès équitable aux lieux publics, aux commerces et aux divers services.

L’étude de circulation, attendue début 2022, présentera un portrait de la situation près de nos écoles primaires et nous permettra de régler les conflits de circulation entre les automobilistes, les autobus, les marcheurs et les cyclistes. Nous mettrons tout en œuvre pour favoriser les déplacements sécuritaires à pied ou à vélo de nos écoliers, d’abord par le bouclage de nos pistes et la sécurisation des intersections.

La révision de nos outils urbanistiques sera réalisée afin de bonifier les articles touchant la mobilité dans les quartiers denses (trottoirs, stationnements, supports à vélo, passages piétonniers, éclairage, etc.).  Ce sont les outils à la base de notre planification.

Suite aux conclusions de l’étude de circulation, nous adresserons les enjeux de mobilité dans les quartiers résidentiels (vitesse des voitures, corridors scolaires, pistes cyclables à connecter, etc.). Cela nous permettra de réviser les besoins en brigadiers scolaires aux intersections des pistes cyclables et des ronds-points afin de favoriser la mobilité active et éviter que les parents aillent chercher et porter leurs enfants en voiture.

Rendre certains stationnements stratégiques intelligents en indiquant la disponibilité des cases connues en temps réel permettrait d’éviter aux autos de circuler dans notre centre-ville à la recherche d’une case de stationnement.

Alexandra Labbé
En accompagnant les travaux de refonte qui sont proposés par Exo, nous nous assurerons que la desserte correspond aux besoins des citoyens de Chambly. Les citoyens de Chambly, Richelieu et Carignan ont été les plus nombreux a participer aux consultations publiques menées en amont de la démarche, ce qui est encourageant pour la suite. Avec l’arrivée du REM et 2 nouvelles voies réservées pour les autobus sur l’autoroute 10, les gains en temps et en efficacité de notre desserte sont assurés. Nous devons poursuivre les efforts de bouclage de notre réseau cyclable et d’investissement dans l’entretien, quatre saisons, de notre réseau de transports actifs. Une vaste étude de circulation commandée cette année fournira de nombreuses recommandations en ce sens puisqu’un volet complet est dédié au transport actif afin d’en améliorer la fluidité.

Il faut également soutenir l’électrification des transports et nous avons amorcé la transition graduelle pour notre flotte de véhicules municipaux. Je souhaite ajouter  plus de bornes de recharges accessibles à tous sur le territoire afin de répondre à la  demande grandissante. Je proposerai, encore cette année, à l’exercice budgétaire d’ajouter une nouvelle subvention verte pour permettre aux citoyens un soutien financier lors de l’installation d’une borne à domicile, en souhaitant que cette fois la majorité du conseil me soutienne. Chambly soutient le projet Embarque! Montérégie afin de fournir des places désignées de stationnement ainsi qu’une plateforme pour favoriser le covoiturage et je souhaite m’assurer que nous soutiendrons d’autres solutions pour encourager l’auto-partage et la mobilité durable.

Enjeu #4 : Qualité des cours d’eau

Mise en contexte : La rivière Richelieu subit année après année de nombreuses pressions humaines qui contribuent à la dégradation de la qualité de l’eau : déverse des systèmes d’égouts, dénaturalisation des berges, activités agricoles, etc. La rivière Richelieu représente notre source d’eau potable et un habitat unique pour des centaines d’espèces aquatiques. En plus des problématiques liées à la qualité de l’eau, la privatisation des berges des cours d’eau réduit également l’accessibilité aux citoyen-nes, qui sont de plus en plus détachés de leur milieu naturel.

Question : Candidate, que proposez-vous pour améliorer la qualité de l’eau des cours d’eau et favoriser l’accessibilité des berges aux citoyen-nes?

Alexandra Labbé
À Chambly, nous avons la chance de pouvoir compter sur plusieurs accès publics et gratuits à nos nombreux plans d’eau, la rivière Richelieu, le canal et le Bassin de Chambly. Il est possible d’y pêcher, d’y naviguer, d’y pagayer, d’y surfer et de les admirer à de nombreux endroits. En plus d’une descente pour petites embarcations municipale, du grand quai fédéral et des parcs riverains, Chambly propose un centre nautique qui permet d’apprivoiser toutes sortes d’activités nautiques à faible empreinte écologique aux citoyens et aux visiteurs. Je souhaite bonifier l’offre du centre nautique et permettre une accessibilité plus grande au bassin, également lors de la saison froide.

Le grand défi pour Chambly, est sans conteste de veiller à ce que la qualité de l’eau s’améliore. Pour cela, il faudra inspirer les villes voisines à suivre notre exemple, puisque Chambly a réduit presque à zéro les déversements de son réseau sanitaire et a déjà planifié les travaux pour éliminer complètement les conduites unitaires sur son territoire qui sont les principales responsables de débordements. Il faut continuer de sensibiliser les citoyens à l’utilisation responsable de notre eau potable et de nos précieuses réserves et viser ensemble à réduire l’utilisation des pesticides et des herbicides. Avec les menaces bien présentes des espèces envahissantes, nos cours d’eau auront besoin de toute notre vigilance et puisque l’eau ne se limite pas à des frontières administratives, il faudra y travailler de concert avec les différents gouvernements afin de maintenir la pression et viser de meilleures pratiques.

Julie Daigneault
La qualité de l’eau de nos cours d’eau est liée directement aux usages anthropiques (de l’humain) effectués dans le bassin versant.  Il est donc important d’agir sur le bassin versant (eaux usées, produits chimiques, etc.) afin de réduire la pression exercée sur les cours d’eau. Voici les actions que nous proposons :

  • Mise à jour du plan de gestion de la station d’épuration et mise aux normes des installations;
  • Évaluer le travail restant et se donner un échéancier afin de diviser les égouts sanitaires et pluviaux en deux conduits distincts sur tout le territoire de la ville.  Lors d’averses intenses, les surverses effectuées à la rivière Richelieu seraient constituées seulement des eaux pluviales;
  • Réglementer l’usage des pesticides;
  • Campagne de sensibilisation sur la gestion des eaux pluviales et la consommation d’eau potable : le site internet de la ville regorge d’informations. Il faudra le bonifier et diffuser l’information sur les subventions à l’achat des trousses d’économiseurs d’eau et de barils récupérateurs.

Il faut également réduire notre consommation d’eau et ainsi, préserver cette ressource. Afin de sensibiliser les citoyens à leur consommation d’eau quotidienne, nous proposons d’installer des compteurs d’eau dans des résidences pour des projets pilotes de sensibilisation.  Ce diagnostic nous permettrait de mieux ajuster nos comportements, notre réglementation. Devenir une  communauté bleue démontrerait l’importance que l’eau revêt pour les Chamblyens.

Enfin, la mise à jour de notre Politique environnementale datant de 2009 est essentielle pour nous permettre de nous douter des outils et des cibles à atteindre.